Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)


[..-La face cachée-..]


L'addition!
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


~-...{...}...-~


L'addition!
leJocker : j'aime particulièrement la première photo...


Ryne aime y faire sa ronde

~..AilLeuRs..~

Calendrier
Mars 2006
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Recherche

Archive : tous les articles
Samedi 04 Mars 2006
~-*Constipation et autres histoires*-~

Je reviens du ciné. Ai vu "Transamerica", Huffman y est aussi génial que le film et je suis évidemment, comme toute jeune fille normale a débit hormonal instable, tombée amoureuse de Kevin Zegers. Non mais c'est de la faute de ses parents aussi, quelle idée de lui donner des yeux pareil...

Tout ça pour dire que je vous le conseil. Il est drôle, profond, talentueusement filmé et joué. Le prochain que j'irai voir sera "Capote", je suis contente qu'on offre enfin un vrai premier rôle a mon Philip Seymour Hoffman qui même s'il est parfaitement détestable dans "dragon rouge" m'a fait versé ma larmichette et m'a révélé tout son talent dans "magnolia" de par la transition total de personnage qu'il a su faire sans donner l'ombre d'une fausse note.

Je m'emmêle les pinceaux avec ces réservations téléphoniques pour le camping de cet été qui m'oblige a me lever très tôt ou me coucher très tard pour entrer dans les créneaux horaires de nos chers travailleurs français. *Chier*. Mais le fait de voir Caille, Lizée, Fillote et moi a se marrer autour d'une table ou sur ma plage me donne la force de ne pas dormir ( Ohhhh c'est Booooo). Et puis aussi mes tickets d'avion pour SF dont la page internet m'affiche maintenant "Le statut de votre vol a changé. Veuillez nous appeler au 0892 308 *** (0,34 € / min). " Je me sens terriblement rassurée étant donné que ce voyage et comme le but de tout le reste... *re-Chier*

[...]

Ça, s'avère toujours etre un homme cervelé mais beaucoup moins idéal. Ce qui ma foi pourrai être une bonne chose parce que je les aime imparfait sauf que dans son cas précis, non. Je l'apprécie, mais il ne me fait plus le "petit truc". Je dirais que d'un cote vu la situation c'est franchement pas plus mal, d'un autre ça me rend triste. Parce que je n'ai toujours pas trouve d'exception, et que j'avais cru que peut etre... *chieuse*.

J'ai tragiquement assisté a la rediffusion ( mais une premiere pour moi) du dernier episode de Sex and the city. Il y a eu torrent de larmes (je pourrai avoir honte mais ca serai une perte de temps), ça va de soi, même si c'était bâclé et prévisible. Même que c'est pas réaliste parce que les salauds comme Big restent des salauds et nous, les Carrie ( a ascendent Miranda dans mon cas precis) on  reste amoureusement et pathétiquement attachée a eux. (On remarquera que je suis d'une humeur excellente...)

J'apprécie la complicité qu'on a Manu et moi. J'aime la liberté d'expression qu'il y a dans nos discussions, l'absence de taboo. Et puis c'est nouveau aussi, alors forcement...

Je relis "Lolita" en ce moment. Je deteste avoir les images du film dans la tete au fil des pages parce que je l'ais vu avant de gouter a ces mots. J'aime pas ca, ca enleve une part enorme du plaisir de lire. Reste que c'est d'une excellence remarquable. Je sais que je ne devrais pas, c'est en français. Mais le mois dernier je n'avais de toute façon plus les moyens de m'acheter quoi que ce soit et j'ai finit "american psycho" il y a trois siècle. Je me remets a lire ça fait du bien ( et ça renforce mon cote intelo asociale :D que du bonheur... :S)

Ce blog pu la constipation escriturienne.

Ecrit par ryne, à 18:01 dans la rubrique "..*Emotion*..".
Lien permanent 3 commentaires


Samedi 18 Février 2006
(-)Ce que l'on veut(-)
--> Mini moi

Ça fait un moment que j'ai de plus en plus de difficultés a poser des mots sur l'Essentiel qui me chatouille le système sanguin. Vous savez, l'Important, les choses qui, si elles restent a l'interieur, pourraient vous bousiller tout le système nerveux, d'un coup. Je ne sais pas si je joue la prude avec moi même ou si j'ai décidé comme ça, que les mots me faisaient peur, toujours est-il que ça ne sort plus.

Ça n'est pas un blocage qui me vient de l'aspect "publique" de ce site, ça fait quand même 3 ans que je blogue, je crois que j'ai prit l'habitude. Peut être simplement que je ne veux pas savoir ce qui se cache sous mes 9 couches de peau. Je ne me sens pas prête, je fais l'effarouchée.

Je suppose qu'un jour ça sera dehors. Peut être que quelqu'un posera les bonnes questions, celles que je ne sais pas me poser a moi-meme. Ou bien peut être que ça se ferra tout seul, un soir ou mon alcoolémie m'aura rendu spleeneuse et que les choses seraient devenu claire au milieu de tout ce flou.

[...]

C'est marrant quand même cette quête de soi qu'on est tous sensé accomplir ( ou au moins commencer). Oui c'est marrant quand on pense que finalement il n'y a pas d'entiereté a linterieur. Il y a juste tout ces mini soi, qui sorte chacun leur tour, parfois plusieurs en même temps, au contact d'un autre. Je ne suis pas la même Ryne pour mon Diamant Étincelant et pour Caille. Encore moins celle que je suis pour Ça, ou pour Fred. Je ne suis pourtant pas fausse, avec aucun d'entre eux. C'est juste comme si on avait tous des l'aimants a linterieur qui attirait seulement quelques petits bouts de l'autre. Et c'est marrant de voirecomment ca s'ecrit AIM(e)-ANT.

Il y a ces mêmes choses qui reviennent, comme une forme d'humour, des barrières ou d'autres détails applicables avec tous, mais reste que je ne suis pas qu'une seule. Et la j'ai peur rien qu'en imaginant le temps dont je vais avoir besoin pour connaître tout moi. Et puis finalement est ce que ça sert a quelque chose quand on prend en considération la vitesse avec laquelle on change?

Ce que j'en pense, après tout, c'est qu'il n'est pas essentiel de savoir ce que l'on est, il est juste essentiel de savoir ce que l'on veut.

Ecrit par ryne, à 20:38 dans la rubrique "..*Emotion*..".
Lien permanent 2 commentaires


Lundi 06 Février 2006
)-~-Oui mais non-~-(

Ça me dit que c'est "malheureux" qu'il ne puisse pas voir les rougeurs qu'il me donne. Ça devient gentil, trop gentil. Ça ne devrait pas. Même si Ca fait du bien a mon coeur et que le bouton "sourire béat" de mon cerveau a été active en CDI... Je ne veux pas qu'on "s'imagine". J'ai juste besoin de lui parler, d'en connaître plus et de l'écouter pianoter quelques merveilles sur sont vieux synthe de je ne sais ou. Je voudrais plus mais je ne peux pas. Je ne sais meme pas ce qu'il en pense. Ça ne rime a presque rien, tous ces mots. Même si c'est beaucoup, cette cam ne donne même pas une vague idée de nos réalités respective. A quoi il ressemble avec les autres, quels sont mes mimiques dans la vie de tous les jours. On ne sait pas et c'est beaucoup. C'est trop

Je ne veux pas. Je me sens ridicule...

Pour penser a autre chose histoire de ne pas m'imaginer trop de choses trop tôt, et de me faire des promesses que la vie me forcera a ne pas tenir, jecoute les Placebo que Manu m'a envoyé ( quelle femme d'honneur cette Manu!!) en boucle. Ça m'énerve les nerfs un bon coup et me les rends fatigué. Je dors tranquille ( même si je reve de Ça, et que c'est pathetique...)

J'ai été au cinéma hier. Brokeback Mountain. Ai versé ma larmichette. Ça faisait un moment. C'était beau et fort. On lisait tout ce qu'il y avait a lire sur leurs visages. Magnifique... Ya des films comme ça, on sait qu'on les aura en DVD.

J'ai eu ma famille au téléphone hier. Le grand père, qui me fait toujours autant sourire et le "je t'aime" de la grand mère qui m'a fait comme une bombe, parce qu'on ne dit jamais, dans ma famille. Mon frère content de son stage, mon père et sa gastro, ma mère qui parle de n'importe quoi parce qu'elle oublie toujours les choses intéressantes qu'elle veut dire. Ça m'a fait du bien.

Il va falloir que je me fasse un petit deux semaines coupé de toute forme de français que ce soit, écrit ou parle. Je pense encore trop français, je n'avance pas assez et je n'ai plus que 4 mois. C'est presque rien. Mais Ca ne me facilite pas la tache, ça va être dure de ne plus lui parler du tout pendant deux semaines ( quoi qu'il est doué en anglais... Ahhhh arrêté d'y penser vielle blonde!)

Les cours vont bien. J'aime la photo passionnément. Je suis nule, pour sur, mais je fais des progrès. Même qu'un jour je ferrais une photo géniale. dans quelques années. Et je l'enverrais a ma prof ici, pour lui dire merci. Parce que sans elle...

Ecrit par ryne, à 14:49 dans la rubrique "..*Emotion*..".
Lien permanent 0 commentaires


Vendredi 03 Février 2006
-_La vierge de coeur_-

Ça fait 6 mois, reste 4. Dieu que ça passe vite... Moi qui avait l'impression de trouver le temps long et me je me retrouve fasse a ça. Un tout petit bout du voyage en plus, seulement.

On vient de regarder Corpse Bride, je l'avais vu avec Denise au cinéma après un bowling, une de nos premières sortie en amoureuse. Les choses ont change depuis, plutôt en bien.

Même si elle ne remplace pas Caille ni ne ressemble a mon Diamant Étincelant, elle est une de ces choses important, sans qui j'aurais pu tomber en dépression, ici.

J'attends le retour de Christine avec impatience. Elle est en France avec son homme ( et son futur bébé dans le ventre) depuis bientôt 4 mois. Elle me manque. Elle était mon bout de France, mon oxygène quand je me sentais enferme dans leur culture bizarre, bloque par cet état d'esprit si diffèrent du mien.

Finalement je ne m'en suis pas sortie trop mal toute seule, faut croire.

Ça, va bien. J'apprends tous les jours un autre petit bout de lui, je rassemble les morceaux et je souris un peu plus. Même si c'est n'importe quoi et que ça rime avec absurde, ça n'a pas d'importance. Parce que ce que j'aime moi, c'est le dérèglement de tous les sens. Si ça doit passer par la déraison, ça m'est égale, du moment que je puisse ressentir ce petit bout d'extase, cette façon de planer. Juste parce que.

Et même si ça et moi ça peut vouloir dire quelque chose, ça ne sera pas avant ces 4 mois. De toute façon je me contente de ce que ça donne aujourd'hui. On verra pour le reste.

On est dans le trimestre "poésie" en créative writing. On doit en écrire un pour demain, autant dire que je n'ai absolument aucun motivation ni talent apparent. J'en ai déjà fait un en début dianne je ne vais pas m'y habituer. Ce dérèglement des sens la n'est pas a ma portée et je n'aime pas donner des choses bâclées, sans aucun sens profond. Au nom de ceux qui savent, ça ne se fait pas.

Je crois que je vais chaumer...

Envie discuter placebo, je sens que Manuva se connecter bientôt pour m'envoyer quelques dossiers (oui, c'est une invitation! :D ). J'aime tomber au hasard sur une chanson qui me rappelle quelqu'un, un moment, un endroit. Et une certaine odeur qui se mêle au souvenir et tout ça qui revient et qui me colle un sourire. Même si c'est triste, j'en souris toujours. C'est le cote nostalgique de la chose qui veut ça.

Je me rappelle encore clairement de l'odeur des cahiers en CP. L'odeur de chez Nath, de chez Fred. Chez mes voisins et mon grand père maternel. Et lifehouse qui passe a la radio, même si j'apprécie beaucoup moins parce qu'ils sont trop reconnu et qu'ils devoilent pas, cette voix reste mes 16 ans, très clairement. Je me revois a Noël avec cette longue jupe noir qui faisait genre mais qui ne fallait pas, a jouer au billard avec "brioche" mon homme du moment. Ya comme une ambiance qui me revient.

Il y a aussi l'odeur du parfum de V. sur laquelle je suis tombé par hasard en fouillant dans mes vieux journaux. J'avais 15 ans, et ça reste pourtant absolument claire. Même si mon regard sur cette histoire aujourd'hui est un regard plein de pitié parce que c était stupide, cette odeur me colle un sourire pas croyable. Juste parce que j'avais tout donne, tout ce que j'avais a 15 ans, dans cette histoire qui ressemblait a un grand n'importe quoi et qui m'a mené le soir de nouvel an derrière une voiture en débardeur sous moins 3 degrés a pleurer comme jamais plus je ne l'ai fait pendant 3 heures, cet enfoiré, qui n'a jamais su faire, au final. Moi non plus je n'ai pas su.

C'est dans mes souvenirs que je me rends compte que ma vie est importante. Et que peut être je devrais passer moins de temps a succomber a n'importe quoi en me disant "c'est pas grave", parce que si c'est grave. Ça me suivra. Je m'en souviendrais aussi fort que je me souviens de V. juste par son odeur. Et toutes les conneries que je fais avec ma vie, c'est ce que je suis, un peu. L'excuse facile de dire qu'a linterieur c'est diffèrent, c'est plus beau, c'est pure même un peu. Tout ça c'est des conneries. Ya rien qui soit beau. Rien qui soit caché, ou seulement mes illusions.

Quand je lis Ça et ses idéaux, quand je vois qu'il ne fait pas que parler. Et que peut être il a raison, on doit faire attention a qui on donne, a qui on prend. Parce qu'on a qu'une seule première fois pour tout. Pour aimer, Pour perdre. Pour donner son coeur. Toutes ces choses que j'ai voulu faire trop tôt parce que je regardais trop la télé et que ça se passait comme ça, dans les films.

Pour sur que j'ai eu de la chance, qu'aucun de ceux a qui j'ai essaye de m'ouvrir n'ai jamais tellement voulu de ce que je donnais. Parce que comme j'ai déjà dit, grâce a ça, je suis encore vierge de coeur, et le jour ou je perdrais cette virginité la, ça sera pour un quelqu'un, vraiment. La première virginité a été un peu rate, je dois le dire. Même si. J'ai juste envie de faire les choses bien, cette fois.

Ecrit par ryne, à 14:54 dans la rubrique "..*Emotion*..".
Lien permanent 2 commentaires


Mercredi 21 Décembre 2005
_-^Ce truc chaud a l'interieur^-_

On a eu une discussion civilisee avec la mother del accueil. Ca me fait drole. Ces choses la je fais pas vraiment. Resoudre les problemes par le dialogue. C'est parce que dans la famille on est pas tres causant, pour ces choses la et un tas d'autres. Tu sais putain de journal d'amour, les sentiments. Cela dit je ne suis pas morte et je n'ai pas perdu ma fierte ou quoi que ce soit. Resumons, c'etait rien d'insurmontable.

Les sentiments dans la famille, c'est quelque chose qu'on ressent trop fort, sans doute, et qu'on a jamais su exprimer. Moi je sais pas dire je t'aime. C'est une question d'education et je ne blame pas mes parents, je vis tres bien avec ca. Je n'aime pas tous ces gens qui se disent qu'ils s'aiment comme on se dit bonjour.

Ces gamines insouciantes qui ne pesent pas leur mot et qui croit qu'un frisson dans le bas du ventre est le signe revelateur qu'elles ont trouve le veritable amour. Si je me permet de critiquer c'est parce que j'en ai ete une. Gamine je le suis encore, pour sur, insouciante aussi. Mais plus en meme temps. Je suis encore en train de me perdre quelque part et je ne sais plus ou je voulais en venir.

Je crois simplement que tout ca, cet amour que je garde et que je ne sais pas toujours donner, c'est bien. Ca rend la chose rare, peut etre meme un peu plus precieux, sans pretention. Comme un compliment qui sortirait de quelqu'un qui n'en dit jamais. Meme si bien sur cacher tout ca c'est mentir, un peu, mais c'est moi, surtout.

Meme Marion, malgre que je ne pense pas qu'elle en ai jamais souffert, n'a jamais vraiment entendu tous ces mots que je sais si bien lui ecrire. Je l'aime, je l'admire, je suis fiere d'elle, de nous. D'ou on vient, ou on va. Je suis completement bluffee par cette coincidence qui persiste qui fait qu'on vit toujours la meme chose en meme temps. Ressentir en meme temps, comme avec un seul coeur.

Si j'avais ete un homme, je l'aurais epouse juste pour le plaisir de la voir en robe blanche et on aurait divorce trois mois plus tard, on se serait surement remarie trois/quatre fois comme ca. Il faut avouer qu'on a un probleme de coordination de caractere. Ca ne changera jamais que je l'aime comme personne et que j'ai envie de lui donner des choses dont je n'ai meme pas encore idee.

[...]

Je viens de regarder "Crash". J'aime trouver des perles.

[...]

Denise m'a offert un poster de Willy Wonka et la je dis merci. Et puis je suis tombe sur ca  

                                             

dans sa chambre et je dois dire que oui, ca me rassure, ca me fait sourire. Je me fiche pas mal que ce soit une salope au sens propre du terme, malgre tout je suis presque pareil et elle n'a honte de rien. J'aime qu'elle ai un avis et qu'elle ne soit pas de ce troupau de focus dont font parti les 90% de mon bahut. Cela dit je reste outsider, je suppose que c'est dans ma nature.

Demain je m'envole pour Seattle, comme je l'ai deja dit. Va pleuvoir pendant toute la semaine et ca va me rappeller chez moi. Je suis horriblement jalouse de l'exilandaise qui retourne en France pour Noel. Meme si je sais bien que c'est mieux pour moi de rester ici. Dans ces deprimes pre-festives, je serais tentee de rester chez moi alors que j'ai encore beaucoup a faire, ici.

Vous voyez j'ai surement des kilos en trop et des yeux qui ne voient plus tres bien, mais j'ai un cerveau de qualite. J'ai peut etre jamais eu une relation parfaite avec chaque membre de ma famille, mais putain ce que je suis aimee. J'ai peut etre jamais ete implique serieusement dans une histoire sentimentale saine, mais j'ai comprit que c'etait a cause de moi.

J'ai tout un tas de truc a apprendre et a cause de ma fierte ca me prendra surement beaucoup de temps. Ecouter les autres et arreter de penser comme si j'etais la voix de la sagesse. Ne vouloir impressioner personne sous un masque quelconque sous pretexte que je suis douee pour ca. Parce qu'apres tout je prefere etre detestee pour ce que je suis ( ca tombe bien, j'ai l'habitude), qu'aimer pour ce que je ne suis pas. Vous connaissez le proverbe.

Malgre la merde qui me ruine le cerveau en ce moment, il y a comme cette idee qui m'apaise que j'ai tout cette amour a l'interieur qui me tient chaud. Et je suis contente d'avoir tout ca pour la personne a qui j'aurais vraiment envie de le donner. Un jour, je saurais faire. Je sais pas exactement s'il aura de la chance, mais une chose est sur il recevra de quoi lui tenir chaud, lui aussi.

J'ai confiance.

Et puis merde einh, je suis a LV.

                                               

Ecrit par ryne, à 08:09 dans la rubrique "..*Emotion*..".
Lien permanent 7 commentaires


Mercredi 05 Octobre 2005
(=) Addiction (=)

Je passe beaucoup trop de temps sur cet ordinateur.

Je devrais finir de lire "The innocent" d'Harlan Cobain même si c'est long en anglais plutôt que de commander de jolies perles sur le site de la fnac pour que ma mère me les envoie.

Je devrais parler avec ma famille d'accueil plutôt que de parler en débilité françaises a mes pauvres amis restes la bas.

Je devrais écrire des mots plutôt que de les taper.

Je devrais vivre ma vie plutôt que de la laisser passer.

Le virtuel, est une addiction. Mais je n'invente rien.

(* Non mais faut me pardonner. J'ai acheté Fight club pour comparer avec le film. Bufo clown d'Howard Buten pour continuer ardemment ma thérapie contre ma peur des clowns. Mordre au travers de Despentes parce qu'il faut être un peu patriote aussi. Et puis j'ai prit American psycho mais en anglais, promit. Hein oui qu'on peut pas m'en vouloir?*)

Ecrit par ryne, à 01:13 dans la rubrique "..*Emotion*..".
Lien permanent 6 commentaires


Samedi 01 Octobre 2005
^-Cours toujours-^

Il y a des jours ou j'ai franchement envie d'arrêter ce site pour des raisons qui n'existent pas. Et d'autres fois j'ai envie d'y mettre du mien, en faire quelque chose de présentable ( oui parce qu'il faut avouer qu'il est presque a l'abandon ce site)

Alors aujourd'hui il y a mon nez qui est bouché, ma gorge qui me réclame un anesthésiant et puis mon poster de James Dean dont je dois encore attendre deux semaines pour en voir la couleur. Sont vraiment chiant, hein!

Normalement j'aurais du l'avoir demain, même que j'aurais eu trop la classe de l'avoir pour l'anniversaire de sa mort ( dit donc ce qu'elle est glauque ma phrase...)

Les cours se suivent et se ressemblent. Je me demande parfois pourquoi je n'entête a finir mon homework alors que je ne l'ai jamais fait en France et que cette année ne me sert a rien, niveau scolaire. Ça vient sûrement du fait que j'ai choisit mes matières et aussi que c'est tellement facile que je me sentirais presque intelligente après avoir bouclé le boulot

J'ai bien dit presque parce que la réalité me pousserais plutôt a dire que je suis en pleine régressions. Ca vient surtout de ma facon de n'etre comprit d'aucuns lyceens ici. Pourtant je n'ai plus de probleme avec ma famille d'accueil. Question d'habitude surement. N'empeche que ca ne m'ouvre pas vraiment les portes de la sociabilite ( encore que pour etre franche meme en France je n'ai jamais vraiment su a quoi ca ressemblait derrieres ces portes...)

Plus moody que moi tu meurs ( ouais je me la pète en mettant des mots en anglais dans mes postes, etc...). J'ai jamais été spécialement comme ça alors ça m'a plutôt étonné de ma part ( surtout que ça me foutait les boules d'avoir a ajouter un autres défauts a ma liste interminable...)

Samedi prochain avec Daria, la Russe, on va au homecoming ( c'est un bal) et on attaque la spirit week lundi. Genre ils croient tous que je vais me ramener avec mes pantoufles en pattes de grizzly pour le pyjama day... Je vous jure...

Le ridicule ne tue pas, y parait. Mais dans ce cas precis c'est surtout une question de possessivité, j'ai aucune envie de partager mes pantoufles colectors avec tous ces râpasses!

*Ya des moments comme celui la précisément ou j'ai envie d'effacer la totalité de mon article. Sauf que je ne le fais qu'une fois sur deux. Pas de bole, c'était la fois dernière!*

J'ai regardé le premier épisode de la saison 5 de smallville hier soir, juste parce qu'il y avait james marsters. Même que ça a été une déception totale pour mes hormones parce qu'on ne le voit que pendant les 10 dernieres secondes de l'épisode.

J'ai pas spécialement envie de publier un poste plein de superficialité mais il faut bien assumer. Je me rattraperais la prochaine fois...En parlant de superficialité je vais en rajouter une couche. Ma passion dévorante et a sens unique pour Jesus ne fait qu'empirer. J'ai 13 ans et je cours après n'importe quoi sans raison apparente a part peut être ces yeux verts qui sont, ma foi, plutôt exceptionnels.

En attendant, je cours toujours ( et pour un moment si vous voulez mon avis...)

                                                                               

Ecrit par ryne, à 02:19 dans la rubrique "..*Emotion*..".
Lien permanent 1 commentaires


Samedi 24 Septembre 2005
[-_..A quoi ca sert.._-]

L'amour doit-il toujours être logique? Se doit-il d'être pure et bien droit pour être vrai? Doit-il être l'enfant de la confiance et du respect? Doit-on s'appeler Blanche Neige pour vraiment y avoir droit? Est-on obligé d'être extraordinaire pour mériter sa chaleur? Connaître son odeur? Est-ce qu'il est parfois trop tard?

- A quoi ça sert? -

Pourquoi l'amour s'efface comme la craie d'un tableau. Même quand c'était fort, même quand c'était vrai? Pourquoi arrête-t-on d'aimer comme on oublie d'être un enfant? Peut-on aimer sans raison? Aimer pour rien?

- Peut-on aimer toujours? -

Une histoire de hasard. Une question de chance. Tomber au bon moment, trebucher sur le bon regard. L'histoire d'une histoire sans histoire. Passe-t-on sa vie a attendre l'amour pour se rendre compte que l'on en veut pas? Que l'on ne peut pas? Juste parce qu'on a peur. Y a-t-il un mode d'emploi? Ne s'invente-t-on pas des sentiments parce que tout le monde aime et pourquoi pas nous?

- Est-ce que ça existe? -

Est-ce que ça s'apprend? Est-ce que ça s'attrape? Est-ce qu'on en guérit? Est-ce qu'il y en a toujours un pour aimer l'autre un peu plus fort? Est-ce que ça fait pleurer?

- Ça sert a quoi? -

L'histoire d'un regard perdu, d'un regard trouvé.

Alors c'était ça, les papillons dans mon ventre? Le sourire accroché a mon visage? Mes mots perdus dans ses yeux? Mes mains tremblantes? Mon corps endormit dans un rêve rien qu'a lui?

Opération a coeur ouvert. Et ces mots qui m'étouffent de vouloir s'évader tous en meme temps sans même prendre leur temps. Des sentiments d'on ne sait ou qui m'explosent au visage et qui ne savent plus leurs noms, et qui ne savent plus pourquoi moi. A m'en exploser le coeur.

- Mais tout ça pour quoi? Tout ça pour qui? -

Ecrit par ryne, à 02:35 dans la rubrique "..*Emotion*..".
Lien permanent 2 commentaires


Vendredi 16 Septembre 2005
-^-Day by day-^-
Ecrit par ryne, à 22:16 dans la rubrique "..*Emotion*..".
Lien permanent 2 commentaires


Mardi 13 Septembre 2005
*)Ya des choses comme ca, qu'on oublie(*

Alors la "pool party" qui finalement n'était pas très humide a été fort sympathique ma foi. J'ai été agréablement surprise par le français qui s'est avéré mature, marrant et mignon ( non il n'y a aucun sous entendu la dedans...). J'ai remarqué que je n'étais pas la seule guenon a parler aussi mal en anglais et puis aussi on a partagé nos impressions, entre étrangers!

Lire la suite de l'article...
Ecrit par ryne, à 07:13 dans la rubrique "..*Emotion*..".
Lien permanent 3 commentaires


Mardi 30 Août 2005
=_Royal Moon Road_=

Je m`amuse comme une folle avec le nom des rues, ici. Surprenant comme ça n`a rien de nos "rue du 8 mai" ou "rue Georges Pompidou.

Lire la suite de l'article...
Ecrit par ryne, à 02:20 dans la rubrique "..*Emotion*..".
Lien permanent 0 commentaires


Mercredi 24 Août 2005
[->..Qui m`a volé ma realité?..<-]

J`ai parfois l`impression de ne pas être capable de ressentir les choses qui m'arrivent mais uniquement celles que j`imaginent.

Lire la suite de l'article...
Ecrit par ryne, à 23:36 dans la rubrique "..*Emotion*..".
Lien permanent 6 commentaires


Accéder aux archives...


Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom